La grande exclusion s'accroit : un français sur 6 est pauvre


La grande exclusion s'accroit : un français sur 6 est pauvre

Article
Accueil Cee3 Catalyseur d'innovations
 
| Cee3 Catalyseur d'innovations | Entreprise | Actualité  Vu 2765 fois
Article N°20282

La grande exclusion s'accroit : un français sur 6 est pauvre

Constats

143000 SDF soit 50% de plus en 10 ans (Insee), et selon des chiffres du 115, seulement 47% reçoivent propositions d'hébergement

Avec 10% de chômeurs et plus de 14% de pauvres soit près d'un français sur 6 qui est pauvre (il existe même des milliers de travailleurs pauvres), c'est à dire qui touche moins de 1008€, sans comper 2,3 millions d'entre eux soit 40% qui ne touchent que le RSA soit 670€, et les 4 millions de mal logées, et 12 millions fragilisées par leurs difficultés de logement.

Ainsi, c'est plus d'1 million de français qui ont basculé dans la pauvreté entre 2008 et 2013. On ose pas imaginer les prochains chiffres depuis 2014 jusqu'à ce jour...

Alors on fait quoi ?
On continue à compter l'accroissement de la précarité, le nombre d'accidentés de la vie ?


Pourtant la protection sociale en France représente 1/3 du PIB, ce qui constitue un record mondial est totalement désarmée face aux changements economiques et technologiques.
 
RECONSTRUIRE LA SOLIDARITE

Il faut redonner aux citoyens leur propre espace, s'appuyer sur les capacités d'action individuelles et collectives pour acquérir du pouvoir localement et apprendre à l'utiliser.

C'est ce que fait ATD Quart Monde de Lyon, que je fréquente régulièrement et qui propose une initiative en rupture avec les approches caritatives ou d'éncadrement classique, car s'appuie sur l'expérience des personnes en situation de précarité, sur ses nombreuses potentialités individuelles et collectives pour produire du changement autour d'elle, et donc au fond d'elle même.

Nous pourrions nous appuyer sur ces initiatives pour mettre en place des Tiers lieux Solidaires d'inclusion de proximité, avec des publics très hétérogènes s'appuyant sur les forces de tous. L'occasion de rendre la visibilité aux invisibles de notre société et donner la parole aux inaudibles de la misère.

La solidarité devrait être considérée comme une urgente nécéssité, un investissement économique et social qui apporte avant tout le bien être et donc de la croissance pour tous.

Chacun de nous doit développer notre pouvoir d'agir de chacun et la citoyenneté de tous, et investir dans le dynamisme local avec des tiers lieux solidaires territoriaux pour décloisonner les pratiques associatives, favoriser l'hybridation de tous les acteurs économiques, sociaux, médico-sociaux, associatifs, administrations, élus et habitants

Il nous reste à imaginer des démarches et des tiers lieux pour l'inclusion par l'éducation spécifiques dans lesquels des talents peuvent révéler tous leur potentiel...

 



Olivier LUISETTI

Lien :https://www.atd-quartmonde.fr/mot-cle/lyon/

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant