Vers un Conseil de Sécurité de l’humanité de 7 milliards de citoyens plus influent que les 5 membres permanents de l'ONU


Vers un Conseil de Sécurité de l’humanité de 7 milliards de citoyens plus influent que les 5 membres permanents de l'ONU

Article
Accueil Cee3 Catalyseur d'innovations
 
| Cee3 Catalyseur d'innovations | Entreprise | Actualité  Vu 44771 fois
Article N°20795

Vers un Conseil de Sécurité de l’humanité de 7 milliards de citoyens plus influent que les 5 membres permanents de l'ONU

J'ai participé ce week end à Lyon, dans le parc de la tête d'OR à une expérimentation citoyenne très enthousiasmante, d'un Conseil des sages et un Conseil de Sécurité de l’humanité auprès d'Yves Mathieu, Nadine Outin, Florence De Perretti.

L'ONU représente seulement des Etats dont un certain nombre ne sont pas démocratiques.

Nous avons fait le même constat, les institutions qui ont plus de 50, 60 ans semblent dépassées, impuissantes et doivent être repensée avec des les nouvelles générations.
 
Le mouvement des Dialogues en humanité a germé à Johannesburg en 2002, comme un forum mondial sur la question humaine, pour sortir de l'impuissance et de l'indifférence.
 
Quelles avancées par les porteurs de Dialogues en humanité, plus de 70 groupes dans 70 pays, à Bruxelles-Molenbeek, Dakar, Bangalore, Salvador de Bahia, Rio, Terra Mirim, Pedra Do Sabia, Seattle, Boston, Montréal, Lac-Mégantic, Rabat, Chandigarh, Himalaya, Sadhana Forest, Kabini (près de Mysore), Addis Abeba, Dire Dawa, Thies, Oran, Bangui, Chamonix, Berlin, Grenoble, Strasbourg, Paris, La Duchère, Villeurbanne, La Darnaise aux Minguettes, Prato, le Vieux Lyon 5è arrondissement,… et les initiatives locales reliées de conseils de sages à Seattle, Dakar, Bangalore, Salvador de Bahia, Boston, Montréal, Porto Novo, La place du Pont...

D'autres noms sont proposés pour nouveau processus instituant sous forme d'un Conseil de Sécurité de l’humanité, d'un réseau mondial de solidarité humaine, d'un réseau global universel, d'un conseil en Sérénité, de responsabilité, du bien être de l'humanité, de sécurité intérieure, de sécurité humanie pour réfléchir sur une nouvelle gouvernance citoyenne en ce qui menace dans son existence même, tels la crise

- climatique (15.000 scientifiques indépendants, signataires d'un «Avertissement à l'humanité» publié lundi dans la revue scientifique Bioscence-.
- migratoire qui sera de plus en plus soumise à la crise climatique
- financière et systèmique (26 banques systémiques, tellement liées que si une s'effondre, c'est tout le système qui tombe).
- nucléaire (122 pays sont en train de signer un traité d'abolition des armes nucléaires)

Nous ne pouvons qu'espérer que le changement nécessaire, ne viendra pas de ces vieilles institutions trop formelles, mais d'un raz de marée de réseaux informels issus de la société civile qui est en train de s'organiser.

 

Olivier LUISETTI

Lien :?

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant